Double collège électoral dans les anciennes colonies Françaises

Lors de la préparation de mon précédent article sur les élections présidentielles en France, je suis tombé sur une interview de 1956 de Gaston DEFFERRE ministre de la France d’Outre mer du gouvernement Guy MOLLET.

M. DEFFERRE répond à des étudiants de Sciences-Po au sujet de la loi cadre qui vise à faire évoluer le mode de scrutin électoral notamment pour supprimer le système dit du -double collège- et faire en sorte que les habitants de l’empire colonial français puissent avoir accès au suffrage universel.

Vous pouvez consulter le document dans son intégralité et sa retranscription complète à l’adresse suivante :
http://fresques.ina.fr/independances/fiche-media/Indepe00120/la-loi-cadre-defferre-de-1956.html

C’était il y a 61 ans, mais à l’échelle de l’histoire c’était ce matin. Je pense qu’il est essentiel que nous, Noirs originaires des territoires d’Outres mer et des anciennes colonies nous puissions connaitre cette histoire, notre histoire (!), la méditer, en tirer des enseignements pour nous, pour le monde.

Je partage avec vous un extrait qui a particulièrement retenu mon attention.

Lire la suite

Valorisation du mode de scrutin présidentiel en France

L’élection présidentielle française qui s’est terminée le 7 mai dernier par la victoire d’Emmanuel Macron a suscité beaucoup effervescence en France mais aussi dans le reste du monde. A plusieurs titres, en effet, il s’agissait là d’une élection tout à fait singulière. Toute cette effervescence m’a inspirée une série d’articles. Le premier que je partage avec vous est une mise en valeur du mode de scrutin utilisé en France pour désigner le plus haut responsable de l’Etat.

Commençons par un aveu, j’ai toujours considéré le suffrage universel direct à deux tours comme ce qui se fait de mieux en termes de scrutin démocratique. Etant donné que c’est le système utilisé en France et que je suis moi-même Français il y a là probablement une forme de tropisme, de partialité inconsciente. Je vais néanmoins tenter de justifier ce sentiment.

Lire la suite